Ragno

20171012_144400_Richtone(HDR)

En attendant la nuit, deux arbres s’aiment en rêvant les étoiles.

Un chien aboie au ciel brumeux.

Une araignée écrit sa toile.

Un corbeau s’envole.

Dans le grand silence d’un hiver très proche. (Francesco Pagni)

 

 Pour le poète, l’araignée ne tisse pas sa toile. Elle l’écrit, elle l’invente, elle la crée de tous les fils possibles à partir de rien, dans le secret de son ventre. C’est un travail d’artiste : un travail d’écriture, un travail extraordinairement calligraphique, dans le secret du jardin.

Et dans le poème initial en lien Silenzio si « deux arbres s’aiment en rêvant les étoiles » il ne faut pas comprendre que les arbres rêvent aux étoiles (comme n’importe quel humain)… Les arbres « rêvent les étoiles », c’est-à-dire qu’ils les inventent, les imaginent, les font briller, scintiller. Rêver les étoiles implique qu’elles ne s’éteindront jamais… 

 

Publicités

Poison

Ailleurs 2bleu

Le disque exerçait sur elle une fascination irrépressible. L’étrangeté de cette surface l’hypnotisait littéralement, elle en percevait l’attirance impérieuse et tyrannique comme une aspiration  exigeante… Elle était prête à se laisser faire… se laisser emporter sans résistance vers ce néant froid et définitif… sans mouvement, toute force abandonnée, délicieusement mortifère… Ne plus sentir au repos son cœur battre comme un oiseau affolé, ne plus sentir son cœur cogner fort à la moindre émotion, ignorer royalement les chagrins, se couper des vanités et des mensonges… Rejoindre enfin le Rien salvateur !

Poison, le 10 octobre 2017

« Garofano indiano »

C’est un jardin extraordinaire, plein de couleurs et de senteurs… »una spanna d’infinito »… Grazie Francesco !

blowup 3

FullSizeRender-352

Foglie arruffate di verde smeraldo

Garofano indiano giallo-arancione

Ombre cinesi graffiti mentali

Come un insetto nel mio giardino

Bevo colori odor di cannella

Mi nutro d’incanti di nubi e di pioggia

Come un funambolo invisibile

Su un filo teso tra virgolette

Una spanna d’infinito

Pigra la sera tra le dita

La luce accesa mi abiterà

Paolo Fresu « incantamento »

Francesco Pagni© Testo Fotografia/Video youtube

bandiera

View original post

« Settembre »

blowup 3

FullSizeRender-314

È già settembre ormai

Col suo odore buono

E le sue brume

Raccoglierò i mattini e le sue nubi

Navigherò nei giorni

Aspetterò le sere

Mi vestirò di risi e malumori

Inseguirò col vento

Uccelli migratori

Mangerò terra e  poi pioggia berrò

Tele di ragno dipingerò

Colorerò d’arancio le assenze

Ascolterò la notte

Respirerò il suo soffio

E gli occhi chiuderò

Gianmaria testa « Nient’altro che fiori »

Francesco Pagni©Fotografia e testo

Video Youtube

bandiere_italiana_e_francese-002

View original post