Julia Goytisolo

José Agustín Goytisolo né à Barcelone le 13 avril 1928, fut très affecté par la mort de sa mère Julia en mars l938 sous les bombardements franquistes alors qu’il n’avait que 10 ans. En sa mémoire, il écrivit ce poème, et prénomma sa fille Julia.

La vie est belle, tu verras

Comment, en dépit des chagrins,

Tu auras des amis, 

Tu auras de l’amour,

Tu auras des amis…

Ne te livre  jamais, ni ne t’écarte du chemin, 

ne dis jamais : Je n’en peux plus,

je reste là ! Je reste là…

Mais toi, à jamais souviens-toi

De ce qu’un jour moi j’ai écrit

Pensant à toi, Pensant à toi, comme j’y pense. 

 

Publicités

2 réflexions sur “Palabras para Julia.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s